Non classé

Liste A1

En quête de pénitence, l’un des prêtres du monastère se rendit dans le désert pour prier. L’anachorète, marcha pendant quelques jours, sans manger ni boire. Malgré la fatigue qui le tenait, il était épris d’une vigoureuse alacrité dans chacune de ses foulées. En son for intérieur, il songeait à son pays natal l’Espagne, où il se régalait de dizaines d’akènes cueillis à même le sol et à l’eau fraîche qu’il saisissait entre ses mains pour s’abreuver. Il se souvint qu’un jour, près de la source, il avait surpris un alevin à la poursuite de son existence. A cet instant précis, il avait songé à un adage :«Quand on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n’est le bon». Émergeant de son souvenir, il regarda à présent derrière lui, comme s’il pouvait encore apercevoir l’alcazar qui dominait sa ville et dont les murs fortifiés étaient jonchés d’ampélopsis. Il ahanait de plus en plus fort. Il décida alors qu’il s’arrêterait dès la première oasis. Plusieurs heures après, il put enfin se reposer à l’ombre. Après s’être rafraîchit, il sortit allègrement de son sac, un lot d’aloses séchées d’une main et sa Bible de l’autre. Avec la chaleur et la fatigue, les textes religieux devinrent abscons. Il comprit, de façon aciculaire, qu’il devait délaisser la Bible pour vivre ses propres mythes, car «La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe» (Jacques Prévert). Pour la première fois, il se sentit libre. 

Mots à apprendre :

Anachorète (n.m) : Moine se retirant de la société pour vivre en ermite – antonyme : cénobite.

Alacrité (n.f) : Gaieté vive, entraînante.

Akène (achaine ou achène) (n.m) : Fruit sec indéhiscent contenant une seule graine.

Alevin (n.m) : Jeune poisson vivant encore des réserves de son sac vitellin.

Adage (n.m) : Énonciation brève et frappante d’un règle de conduite.

Alcazar (n.m) : En Espagne, forteresse, enceinte fortifiée ; demeure royale ou princière.

Ampélopsis (n.m) : Nom générique de la vigne vierge et d’autres arbustes grimpants (utilisés pour recouvrir les murs).

Ahaner : Respirer difficilement.

Allègre (adj.) : Plein d’un entrain joyeux, vif.

Alose (n.f) : Poisson voisin du hareng.

Abscons (adj.) : Abstrus – Très difficile à comprendre, obscur, inintelligible.

Amphigouri (n.m) : Langage ou écrit obscur, embrouillé, peu intelligible.

Aciculaire (adj.) : Piquant comme une aiguille.

5 Réponses à “Liste A1”

  1. Le 03/03/2016 à 22:14 BlHe a répondu avec... #

    Ce blog m’a l’air tout à fait enrichissant. Continue comme ça. Cela va aider beaucoup d’étudiants, même ceux qui ne sont pas en orthophonie.

    • Le 03/03/2016 à 22:26 revorthophonie a répondu avec... #

      Merci, bienvenue à toi ! N’hésite surtout pas si tu as des questions ou des recommandations.

  2. Le 04/03/2016 à 08:08 010446g a répondu avec... #

    J’ai beaucoup ferraillé, au cours de ma longue existence, à propos de méthode de lecture, avec les orthophonistes…
    Au nom de ce vieil antagonisme, je vais oser souligner:
    des akènes cueilliS
    ….après s’être rafraîchI , il sortiT
    ;;;;un lot d’aloses séchéES
    Pardon de m’être fait plaisir pour l’occasion!
    La seule méthode efficace pour enseigner, c’est celle dans laquelle on croit en gardant l’œil rivé sur ses faiblesses….
    Un vieil instit « freinétique »

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Transhumance

    • Le 04/03/2016 à 10:08 revorthophonie a répondu avec... #

      Merci pour la correction !
      Petite question : Les méthodes de lecture sont différentes ?

  3. Le 04/03/2016 à 10:39 010446g a répondu avec... #

    Entre la méthode ancestrale: de la lettre à la syllabe, puis au mot, … Exigée par De Robien et les méthodes globales interdites par le même ministre, il y a une palette large qui va de la lecture « naturelle » apprentissage sur des mots issus de la vie des enfants que l’on analyse, puis que l’on recombine pour en tirer d’autres SANS JAMAIS OUBLIER qu’un mot lu doit avoir un sens pour celui qui le lit… Ce que néglige trop la méthode syllabique.
    Ah ! bandez les yeux de vos ânes

    Afin que jamais ils ne lisent

    Dans un recoin de leur cabane

    Un mot global et l’analysent !

    A B c’est un curé

    A C c’est déjà trop

    A G c’est le fait de pépé

    A I c’est le cri du bobo

    A vos enfants faites de même

    Ils sauront ainsi qui les aime

    Ce n’est pas à tous qu’est donné

    Le don de savoir ânonner.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Transhumance

Ajouter votre réponse

Industriepoetique |
Au fil du temps |
Les poèmes d'André Ser... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Endirectdemontevideo
| Lettresperdues
| Poetiquement